AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Coran et la formation de la pluie.

Aller en bas 
AuteurMessage
mimi

avatar

Nombre de messages : 649
Age : 30
Ville / Pays : laayoune.le maroc
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Le Coran et la formation de la pluie.   Sam 27 Jan - 10:55

Le Coran et la formation de la pluie:
Une autre information "merveilleuse" réclamée pour être d'origine divine, est ce que dit le Coran par rapport à la pluie. Voyons ce que dit Harun Yahya à ce propos:
LA FORMATION DE PLUIE

Pendant longtemps, la formation de la pluie constituait un grand mystère pour les hommes. Ce n'est seulement qu'après l'invention de radars météorologiques qu'il a été possible de comprendre son mécanisme. On compte trois étapes: d'abord, "la matière première" de la pluie monte vers le ciel; puis, des nuages se forment; enfin les gouttes de pluie apparaissent. Ces étapes sont clairement définies dans le Coran depuis des siècles:

Dieu, c'est Lui qui envoie les vents qui soulèvent des nuages, puis Il les étend dans le ciel comme Il veut; et Il les met en morceaux. Tu vois alors la pluie sortir de leurs profondeurs. Puis, lorsqu'Il atteint avec elle qui Il veut parmi Ses serviteurs, les voilà qui se réjouissent. (Sourate ar-Rum, 48)

Jetons maintenant un coup d'œil aux trois étapes mentionnées dans ce verset:

Première étape: "Dieu, c'est Lui qui envoie les vents..."

Les innombrables bulles d'air formées par l'écume des océans éclatent et causent l'éjection de particules d'eau vers le ciel. Ces particules, qui sont riches en sel, sont alors emportées par les vents et se déplacent en direction de l'atmosphère. Ces particules, qu'on nomme aérosols, forment alors des nuages sous forme de gouttelettes infimes en rassemblant autour d'elles-mêmes toute la vapeur d'eau émanant des mers, par un mécanisme appelé "piège à eau".

Deuxième étape: "… qui soulèvent des nuages; puis Il les étend dans le ciel comme Il veut; et Il les met en morceaux."

Les nuages sont donc formés à partir de vapeur d'eau qui se condense autour de ces cristaux de sel ou autour des particules de poussière qui se trouvent dans le ciel. Puisque les gouttes d'eau qui se trouvent à l'intérieur de ces derniers sont très petites (elles ont un diamètre compris entre 0,01 et 0,02 millimètres), les nuages sont suspendus dans l'air et s'étendent dans le ciel. C'est ainsi que le ciel est couvert de nuages.

Troisième étape: "Tu vois alors la pluie sortir de leurs profondeurs."

Dans cette étape, les particules d'eau qui entourent les cristaux de sel et les particules de poussière prennent petit à petit du volume. C'est ainsi que les gouttes se forment et, alors plus lourdes que l'air, se détachent des nuages et commencent à tomber sur Terre sous forme de pluie.

Chaque étape de la formation de la pluie est annoncée dans les versets du Coran. En outre, ces étapes sont expliquées dans l'ordre où elles ont réellement lieu… Comme beaucoup d'autres phénomènes naturels, c'est encore le Coran qui en fournit la description la plus judicieuse sans compter le fait qu'elle a été faite il y a des siècles, en des temps où il n'y avait pas la moindre avancée de la science humaine.

Dans un autre verset, on trouve d'autres indications sur la formation de la pluie:

N'as-tu pas vu qu'Allah pousse les nuages? Ensuite Il les réunit et Il en fait un amas, et tu vois la pluie sortir de son sein. Et Il fait descendre du ciel, de la grêle (provenant) des nuages (comparables) à des montagnes. Il en frappe qui Il veut et l'écarte de qui Il veut. Peu s'en faut que l'éclat de son éclair ne ravisse la vue. (Sourate an-Nur, 43)

Les scientifiques qui étudient les types de nuages ont découvert des résultats étonnants à propos de la formation des nuages de pluie. Ceux-ci sont formés selon des systèmes et des étapes bien définis. Les étapes de la formation des cumulo-nimbus, type de nuage porteur de pluie, sont les suivantes:

Première étape: ils sont poussés. Les nuages sont entraînés, c'est-à-dire poussés par le vent.

Deuxième étape: ils sont réunis. Ensuite, les petits nuages (les cumulus) entraînés par le vent se réunissent, pour former un plus grand nuage.

Troisième étape: ils forment un amas. Quand les petits nuages se réunissent, les courants dans le grand nuage augmentent. Les courants près du centre sont plus forts que ceux près des bords. Ces courants accroissent le corps du nuage verticalement; ainsi le nuage forme un amas. Cet agrandissement vertical pousse le nuage à s'étendre vers des régions plus froides de l'atmosphère, où des gouttes d'eau et de grêle se forment et deviennent de plus en plus importantes. Quand ces gouttes d'eau et de grêle deviennent trop lourdes pour être soutenues par les courants, elles commencent à tomber des nuages sous forme de pluie, grêle etc.

Nous devons nous rappeler que les météorologues viennent de connaître ces détails sur la formation, la structure et la fonction des nuages tout récemment, en utilisant des équipements développés tels des avions, des satellites, des ordinateurs, etc. Il est évident que Dieu a donné une information qui ne pouvait être connue il y a 1400 années.

http://www.miraclesducoran.com/terre_05.html

Selon Harun Yahya le fait que le Coran mentionnerait que l'eau s'évapore pour former des nuages, que les nuages sont poussés par le vent, et que des nuages tombent la pluie, est une connaissance merveilleuse que jamais un homme du 7ième siècle aurait pu savoir sans avoir une révélation divine. C'est même une connaissance que nous posséderions seulement depuis peu, ceci grâce aux moyens technologiques.

Nous sommes émerveillé par ces réclamations. Que les nuages sont poussés par le vent, et que la pluie tombe des nuages est un phénomène que n'importe qui peut observer, il ne faut aucune révélation divine pour pourvoir dire que les nuages sont poussées par le vent et que des nuages tombent la pluie. Nous n'avons pas attendu les moyens technologiques pour comprendre que les nuages sont poussés par le vent, et que de la pluie en tombent.

Le Coran lui même indique que les polythéistes en avaient connaissance:

Puis, voyant un nuage se dirigeant vers leurs vallées, ils dirent; "Voici un nuage qui nous apporte de la pluie". Au contraire ! c'est cela même que vous cherchiez à hâter : C'est un vent qui contient un châtiment douloureux, Sourate 46:24

Au sujet de la formation des nuages (évaporation de l'eau, pour donner des nuages), il est vrai que c'est un phénomène dont la connaissance n'est pas aussi évidente, car moins observable, seulement nous nous demandons où le Coran dit que les nuages sont dus à l'évaporation de l'eau?

Voici, le passage employé par Harun Yahya pour dire que le Coran mentionne la formation de la pluie:

Dieu, c'est Lui qui envoie les vents qui soulèvent des nuages, puis Il les étend dans le ciel comme Il veut; et Il les met en morceaux. Tu vois alors la pluie sortir de leurs profondeurs. Puis, lorsqu'Il atteint avec elle qui Il veut parmi Ses serviteurs, les voilà qui se réjouissent. (Sourate ar-Rum, 48)

Où est donc la description que l'eau s'évapore, pour ensuite former des nuages?

Ce que mentionne le Coran, est que Dieu par les vents soulève les nuages, nulle part il est dit que ces nuages sont dus à l'évaporation de la pluie.

S'il est vrai que le Coran est un livre merveilleux par rapport à la science moderne, il est tout de même étonnant qu'au sujet des trois étapes de la formation de la pluie , les seules étapes que le Coran mentionnent clairement, sont celles que chacun peut voir à l'œil nu, tandis que la seule qui soit plus difficilement perceptible, le Coran ne la mentionne pas.

Toutefois, admettons que le Coran ne contient pas cette lacune, est-ce merveilleux qu'un homme du 7ième siècle, indique que les nuages sont formés à partir de l'évaporation de l'eau?

Plus de 1000 ans avant le Coran, nous lisons dans la Bible:

Dieu est grand, mais nous ne savons pas le reconnaître ; le nombre de ses années est insondable. Il attire les gouttes d'eau qui s'évaporent et retombent en pluie; les nuages la laissent couler, ils la répandent sur la foule des humains. Job 36.26-28

C'était simple à dire, mais le Coran ne l'a pas dit. A aucun endroit, nous trouvons dans le Coran, la mention que les nuages proviennent de l'eau qui s'évapore, cependant la Bible elle le dit. Maintenant, nous ne réclamons pas que la Bible à ce sujet, contient un miracle merveilleux comme le réclamerait probablement Harun Yahya, si son livre, serait la Bible. La connaissance que les nuages sont dus à l'évaporation de l'eau est un phénomène qui peut être observé, deviné, pour exemple, nous citons Lucrèce, 100 ans avant Jésus Christ:

450. Les nuages se forment quand un grand nombre d'atomes, dans leur vol céleste, se rassemblent soudain grâce à leurs aspérités et se combinent de façon souple mais cohérente. Ils composent ainsi tout d'abord des flocons aériens ; puis ceux-ci se réunissent, s'agrègent, se condensent et sont ensuite portés par les vents jusqu'à ce qu'une tempête furieuse s'élève.

458. Plus les sommets des montagnes approchent du ciel, plus elles semblent dégager sans arrêt une fumée qui est produite par l'épaisseur d'un sombre nuage : c'est qu'au moment où les nuages se forment, avant de pouvoir se rendre visibles, tant ils sont encore légers, les vents qui les portent les rassemblent autour des hauteurs. Là, réunis en plus grand nombre, condensés, ils deviennent visibles et ils semblent alors surgir du sommet humide pour s'élancer dans les airs. En effet, les lieux les plus élevés sont le domaine des vents, l'expérience nous le montre, ainsi que le témoignage des sens lorsque nous faisons l'escalade de hautes montagnes.

469. Un très grand nombre d'éléments sont ravis par la nature à toute la surface de la mer : la preuve en est dans les vêtements exposés sur le rivage et qui s'imprègnent d'humidité. Il est donc évident que si les nuages grossissent, ils le doivent pour une bonne part aux vapeurs qui s'élèvent des flots salés en mouvement. D'autre part, tous les cours d'eau et la terre elle-même dégagent des brouillards et des vapeurs ; on dirait l'haleine de la terre ; ils répandent les ténèbres dans le ciel et forment en se rassemblant peu à peu les hautes nuées. En effet, ils supportent la pression des flots de matière éthérée qui, en les condensant, aident les nuages à se former dans l'azur.

481. Il se peut aussi que des régions étrangères envoient à notre ciel les éléments des nuages et des tempêtes aériennes. Innombrable en effet est le nombre des atomes, infini est l'espace, je te l'ai appris, et à quelle vitesse inouïe s'envolent les éléments, quelles distances indicibles ils ont coutume de franchir en peu de temps. Il n'est donc pas étonnant qu'en un instant la tempête et les ténèbres couvrent souvent les hautes montagnes, ainsi que les mers et les terres auxquelles, du haut des airs, elles font sentir leur poids ; puisque de tous cotés, par tous les pores de l'éther et pour ainsi dire par tous les soupiraux ouverts autour du vaste monde, tous les éléments ont sortie libre et libre entrée.

493. Maintenant écoute : comment les eaux de la pluie s'amassent dans les gros nuages et retombent à terre sous forme d'averses, c'est ce que je vais expliquer. Tout d'abord de nombreux atomes d'eau, je l'établirai, se dégagent de tous corps en même temps que les nuages eux-mêmes ; ainsi les nuages et l'eau qu'ils renferment s'accroissent réciproquement : notre corps ne s'accroît-il pas en même temps que le sang et pareillement la sueur et enfin tout ce qu'il y a de liquide dans l'organisme ? Et les nuages aussi se chargent en abondance de l'humidité marine lorsque, semblables à des flocons de laine suspendus, ils sont emportés par les vents au-dessus de la vaste mer. Par un phénomène semblable tous les fleuves envoient aux nuages leur humidité. Une fois que les atomes d'eau multipliés de tant de façons se trouvent rassemblés et que le souffle des vents les a condensés en nuages, alors une double force détermine la chute de la pluie : la furie des vents qui les bat et la masse des nuages accumulés, d'où une pression de haut en bas qui force la pluie à tomber. Quand les vents raréfient les nuages ou que la chaleur du soleil dardée sur eux les dissout, ils laissent tomber une humidité pluvieuse et fondent goutte à goutte comme une cire exposée à l'ardeur du feu se liquéfie et coule.

515. Mais violente se fait la pluie, lorsque les nuages se trouvent soumis à la double pression de leur propre entassement et du vent furieux. Elle tombe avec persistance lorsqu'il y a afflux considérable d'atomes d'eau, que nuages et nuées pressés les uns par les autres se déversent en torrents et arrivent en masse de partout, qu'enfin la terre fumante leur renvoie toute son humidité.

522. Le soleil à ce moment vient-il à percer de ses rayons l'obscurité de la tempête et à éclairer de face les nuages de pluie qui lui font vis-à-vis, alors sur leur fond noir l'arc-en-ciel déploie ses couleurs.

525. Tout ce qu'on voit encore se développer dans les airs et naître au-dessus de nous, tout ce qui se forme dans les nuages, tout enfin, neige, vents, grêle, gelées, et le gel si puissant qui durcit le cours des eaux et ralentit ou arrête çà et là la marche des fleuves, tout cela peut aisément s'expliquer, ton esprit n'éprouvera aucune peine à en comprendre les causes et à en pénétrer le secret, du moment que tu connais bien les propriétés des atomes.

http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/Lucrece/livre6.htm

Nous constatons qu'il n'y a aucun besoin de matériel technologique pour découvrir que l'eau s'évapore, forme les nuages, qui sont poussés par les vents, et d'où tombent la pluie. Lucrèce nous démontre qu'un homme sans aucune révélation divine, peut avec ses yeux le découvrir.
Conclusion,

La connaissance que l'eau s'évapore, forme des nuages d'où tombent la pluie, n'est pas une connaissance qui sans matériel technologique doit provenir de Dieu. L'affirmation que c'est depuis peu que nous avons connaissance de ces étapes de la formation de la pluie, est tout simplement fausse. Des hommes croyants ou non, ont su ces étapes, Job dans la Bible, en fait mention, de même Lucrèce a découvert ces étapes à l'œil nu, sans matériel aucun.

Quant au Coran, il mentionne seulement les étapes que chacun peut observer en levant les yeux vers le ciel, et l'étape la moins évidente, à savoir l'évaporation de l'eau qui forme ensuite les nuages, le Coran ne la précise pas. Et quand bien même le Coran préciserait cette étape, le Coran ne contiendrait pas de miracle merveilleux, plutôt il répéterait ce que d'autres avaient déjà dit avant lui.

En somme, le Coran ne contient aucun savoir merveilleux au sujet de la formation de la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.9m.com/upload/25-8-2006/0.11335011565287.bmp
 
Le Coran et la formation de la pluie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vêtement pour la pluie (car il pleuvra forcément)
» coupe formation
» Formation permis D
» Effectif espoir et centre de formation
» Apres la pluie..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ADHS :: ARCHIVES :: Religion -Islam--
Sauter vers: